Vivre #jesuisCharlie depuis l'étranger



Je n'avais pas prévu de publier aujourd'hui. J'avais même prévu de ne pas le faire d'ailleurs. Puis je me suis rendue compte qu'aujourd'hui on ne se bat pas seulement pour la mort de toutes ces personnes mais aussi et surtout pour la liberté de presse, la liberté d'expression et toutes les autres libertés qui sont les fondements de notre pays et de notre République. Alors au nom de la liberté d'expression, chacun est libre de réagir à sa manière, en choisissant de se taire et de se retirer quelques temps des réseaux sociaux ou en choisissant de s'exprimer et de donner son ressenti sur les évènements qui plongent peu à peu notre pays dans l'horreur. 

Et moi aujourd'hui j'ai décidé de parler. D'écrire. De mettre quelques mots peut-être un peu brouillons et désordonnés sur ce que je ressens depuis hier. 

J'ai appris pour l'attentat hier en me réveillant à 7h (pour ceux qui ne le savent pas je vis aux USA). J'ai snoozé (oui ce mot n'existe pas) mon réveil 3 fois et à la 4ème j'ai pris mon téléphone et lu vos tweets. Et là j'ai su que ma journée n'allait pas être aussi joyeuse que la veille, que les batailles de boules de neige ne me ferait pas rire. Bref, j'ai appris pour l'attentat.

J'ai bien évidemment pris part aux réactions de soutien sur les réseaux sociaux. Et j'ai vu la France, mon pays s'unir plus que jamais face à l'adversité. J'étais heureuse de voir que les gens se rendaient par milliers à des rassemblements pacifiques pour soutenir les familles, rendre hommage aux victimes et prouver au monde que non, la France n'était pas à genoux comme les terroristes le souhaitaient. J'étais heureuse de voir que les gens réagissaient vraiment. Et j'étais triste d'être si loin parce que j'aurais voulu moi aussi être à l'un de ses rassemblements (malgré ma peur de la foule).

Finalement, les communautés françaises à l'étranger se sont aussi organisées pour se rassembler. J'ai été au rassemblement de Washington avec plusieurs autres au pairs (par -10° mais quand on veut défendre quelquechose on bouge ses fesses). Et c'était presque apaisant de se retrouver entre français à ce moment là. La presse était là, plus d'une centaine de personnes également et nous avons posé sous les drapeaux français et américain avec nos papiers affichant le "slogan" de cet évènement #jesuisCharlie et nos stylos. 

Je suis allée me coucher en lisant vos tweets sur les actions du RAID, les reportages en direct des chaînes françaises et je me suis encore sentie loin de mon pays. Et puis je me suis réveillée en apprenant que rien n'était fini, qu'une nouvelle personne avait été tuée, qu'une minute de silence avait été observée partout en France et que vous étiez toujours incapables de décoller de devant votre télé. Et je me sentais toujours loin de chez moi. 

Je vois les gens se déchirer sur les réseaux sociaux, d'un côté ceux qui continuent à se recueillir et sont toujours tristes et ceux qui tentent de reprendre une vie normale. Ils sont aussi tristes que les autres. Mais ils ne veulent pas se laisser abattre. Il faut rester unis dans cette situation, débattre inutilement sur la façon de réagir des autres n'amènent à rien. (on ne parle pas de ce qui soutiennent ces attentats, ils méritent seulement qu'on les arrête une fois cette affaire calmée)

Moi je vis tout ça depuis l'étranger et encore une fois, je ne me sens pas à ma place. Je vois que des évènements s'organisent encore pour ce week end et j'aimerais pouvoir y participer, apporter ma pierre à l'édifice. Je ne me suis jamais sentie aussi française et chanceuse de l'être que depuis que j'ai quitté la France alors j'aimerais pouvoir faire quelquechose de plus que vous écrire ces quelques lignes. 

J'espère que vous descendrez encore par milliers dans les rues et que vous ne vous contenterez pas de twitter ou d'instagrammer votre soutien. Voir #jesuisCharlie en TT dans de nombreux pays et dans le monde c'est une belle victoire, mais voir des dizaines de milliers de personnes réunies physiquement c'est encore plus beau et c'est une bien plus belle preuve que la France est blessée mais qu'elle est plus forte que jamais. 

Continuons à nous battre pour sauver nos libertés et notre pays.

VIVE LA FRANCE

xoxo J.
humeurs

2 petits mots:

  1. C'est vrai que malgré la tristesse de l'attentat, le fait que tout le monde se rassemble, que tout le monde s'unisse c'était beau. J'espère juste que les gens n'oublieront pas qu'ils étaient en train de se tenir la main.

    RépondreSupprimer
  2. Oui j'espère aussi que cet élan d'union et d'humanité pourra perdurer. C'est tellement beau de voir son pays debout et prêt à défendre ses valeurs et ses habitants ...

    RépondreSupprimer

 

Rejoins-moi - Join Me

Abonnez-vous - Suscribe